Chef


Pour le film Chef (2014), Jon Favreau a fait sa propre cuisine en s’entraînant avec le chef food truck Roy Choi. Choi a envoyé Favreau à une semaine de scolarité culinaire française intensive, où Favreau aiguisé ses talents au couteau et a appris à faire des sauces. Je l’ai amené dans la cuisine, et il s’est juste un peu adapté, se souvient Choi. Je lui ai fait quelques tests, comme une caisse de ciboulette, ou une caisse d’oignons, ou éplucher deux caisses d’avocats. Juste pour voir où son esprit, sa situation et ses capacités étaient et à quel point il était intéressé par ces choses. Il vient de les attaquer. Il en a vraiment fait partie.

Choi n’a accepté d’entraîner Favreau à cuisiner que si Favreau promettait d’être absolument authentique dans son interprétation d’un chef professionnel, de la façon dont son personnage Carl plie les serviettes au début du film, à la façon dont il nettoie sa station. Choi a également mis Favreau au travail dans plusieurs de ses cuisines en faisant des tâches répétitives et subalternes, comme la cueillette du persil. Cette formation a été conçue pour garder Favreau concentré sur les moindres détails, et pour servir d’exercice d’acteur de méthode, afin de comprendre l’état d’esprit d’un chef professionnel, qui doit être continuellement concentré sur les détails dans un environnement pressurisé, ce qui nécessite des tâches répétitives.

Finalement (cinq ans après la sortie de ce film) Favreau et Choi se sont de nouveau associés à l’émission de cuisine/documentaire Netflix The Chefs Show.

C’était sympa de retravailler sur un petit film comme celui-ci, où j’ai tant de responsabilités entre écrire et réaliser et jouer, et où tu vis et meurs par tes propres talents. Le sentiment de faire quelque chose de petit et de personnel me manquait, où je n’aurais pas à expliquer ma vision à qui que ce soit d’autre que les gens avec qui je collaborais

Beaucoup de critiques ont vu ce film comme une allégorie à la carrière de réalisateur de Jon Favreau, en retournant à ses racines de films indépendants, lui permettant ainsi de prendre ses propres décisions après avoir travaillé sous l’œil proche et exigeant des studios Marvel, et après la bande dessinée adaptation film, Cowboys & Aliens (2011) a été un léger échec au box-office. Cependant, Favreau a nié la comparaison. (IMDb)

Joyeux anniversaire Jon Favreau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *