Soufflé au jambon et au fromage d’Anne-Gaële

Les ingrédients

  • 125 g de jambon cuit en tranches fines
  • 100 g de gruyère râpé
  • 50 g de farine
  • 50 g de beurre
  • 40 cl de lait
  • 5 œufs
  • Muscade
  • Pour la sauce champignons :

  • 300 g de champignons de Paris
  • 1 échalote
  • 30 g de beurre
  • 2 CC de farine
  • 25 cl de crème liquide
  • 20 cl de bouillon de volaille
  • Sel et poivre

La préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Préparez la béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez la farine, remuez 2 minutes sur feu doux et versez le lait tiède. Fouettez et laissez cuire quelques minutes jusqu’à ce que la préparation épaississe.
  3. Beurrez le moule et mettez-le au frais. Séparez les blancs des jaunes d’œufs et intégrez les jaunes à la béchamel. Ajoutez le fromage râpé et le jambon coupé en petits dés. Salez, poivrez et ajoutez la muscade.
  4. Montez les blancs en neige et incorporez-les à la préparation. Versez dans le moule et enfournez. Laissez cuire 30 minutes.
  5. Pendant ce temps, préparez la sauce aux champignons : émincez les champignons et l’échalote, faites sauter le tout avec du beurre chauffé dans une poêle. Quand ils ont rendu leur eau, ajoutez le bouillon de volaille, donnez un bouillon, puis incorporez la crème. Laissez réduire 10 minutes environ sur feu doux. Salez et poivrez.

Fromage maison Boursin (sans présure, facile et rapide)

Voici une recette facile et rapide de fromage maison Boursin sans présure, frais, crémeux, onctueux et incroyablement délicieux! Le boursin est un incontournable des plateaux de fromages avec sa saveur riche, sa texture unique et il est plus sain quand c’est fait maison car contrairement aux fromages industriels, il ne contient pas d’additifs chimiques ni de conservateurs et en plus vous pouvez l’assaisonnez à votre goût.

Apprenez à découper correctement chaque fromage

Couper le camembert en tranches ? Hérésie. Le morbier en longueur ? Hors de question. Le chèvre en bâtonnets ? Même pas en rêve. Si vous avez l’habitude de découper les fromages au feeling, comme bon vous semblez, sachez qu’il existe des règles pour découper correctement chaque type de fromage, et il y a une raison gustative à cela. On vous apprend enfin à bien découper le comté, le camembert, le brie, l’emmental et le bleu.

Dans une bande d’amis, il y a toujours 2 types de personnes : ceux qui se fichent royalement de la façon dont il faut découper le fromage, du moment qu’ils peuvent le picorer pendant l’apéro, et ceux qui ne prennent pas ça à la légère. Pour eux, il y a une découpe spécifique à chaque fromage, et il est inenvisageable de faire autrement. Et ce n’est pas Virginie Dubois-Dhorne, championne du monde des fromagers, qui dirait le contraire.

Ces personnes sont loin d’être psychorigides. En fait, elles veulent simplement répartir équitablement les saveurs des fromages. Pas question de se retrouver avec uniquement la croûte du comté, aux saveurs bien marquées, alors que les autres ont eu tout le fromage crémeux ! Idem pour les autres fromages : si vous découpez le roquefort n’importe comment, certains auront toute la partie persillée et d’autres uniquement le côté crémeux.

Pour le camembert, le reblochon, la Fourme d’Ambert et les autres fromages ronds :
Vous le découpez en parts triangulaires. Le centre du fromage doit être la pointe de votre portion. La découpe se fait un peu comme dans un gâteau au chocolat. Ce n’est pas pour rien que l’on appelle les graphiques en portions des “camemberts”.

Pour les bûches :
Ca va de soi qu’on les découpe en rondelles. Vous vous attendiez à plus de détails ?

Pour le roquefort et les autres fromages à pâte persillée :
Sur le bord le moins épais du fromage, à l’opposé du talon, repérez le centre. Partez de ce point de repère pour le découper en éventail. Ainsi, chacun aura un peu de crémeux et un peu de persillé.

Pour le comté, l’emmental, le beaufort et autres tranches de meules :
Là, ça se complique légèrement. Plus on s’approche du talon, plus le fromage a du caractère. Pour que chacun apprécie les différentes saveurs du fromage, il est donc important d’avoir un peu du coeur et un peu de la croûte à chaque découpe. Pour ça, voici la méthode à adopter d’après les experts du site produits laitiers.

Jusqu’à la moitié de la tranche, découpez des bâtonnets dans la largeur, parallèlement au talon. Au-delà, il faudra couper dans la longueur, en perpendiculaire de la croûte, pour que le dernier à se servir ne se retrouve pas avec uniquement de la croûte et des saveurs marquées.

Le pavé, le maroilles et autres fromages carrés :
Un peu de géométrie ne nous fera pas de mal. Coupez le carré dans sa diagonale. Normalement, vous devriez vous retrouver avec 2 triangles. Coupez ces deux triangles en deux, de façon à obtenir 4 mini-triangles. Il ne vous reste plus qu’à partager ces mini-triangles en 2 ou en 4, toujours en coupant au milieu du morceau, selon l’épaisseur désirée.

Pour le Brie et autres parts de fromage taillées en pointe :
A-t-on toute votre attention ? La découpe du Brie relève du niveau expert dans le monde du fromage. Si la découpe des fromages était une partie de Mario, le Brie serait le combat final avec le Boss. Autant vous dire qu’il faut vous accrocher.

Pour les fromages découpés en pointe, un peu à la façon d’un grand triangle, la règle d’or est de ne jamais découper de façon parallèle au talon. JA-MAIS. Le premier à se servir a de quoi avoir la pression : il doit tailler son morceau dans la pointe en biseau ni trop de biais ni trop droit. Pourquoi on ne coupe pas tout simplement une part dans toute la longueur du fromage ? C’est simple : la pointe serait si fine que vous ne réussirez pas à couper jusqu’au bout sans casser votre morceau. Le premier découpe donc en biseau. Le deuxième fait de même en quinconce. Ensuite, une fois débarrassés de la partie pointue du fromage, les autres pourront le découper en longueur.

Source : Les produits laitiers

Fromage frais maison


Si vous avez 1 litre de lait, du yaourt et un demi citron, vous pouvez préparer le meilleur fromage fait maison

Sur vos tartines, en salade, ou dans vos pâtes, le fromage frais accompagne tous vos repas avec brio en y ajoutant une délicieuse touche crémeuse.

Si l’on retrouve plusieurs sortes de fromages frais sur le marché, rien ne bat le fromage frais fait maison avec amour.

En sus d’être succulent, ce dernier est très facile à préparer et peut être réalisé en utilisant seulement du lait, un yaourt et du jus de citron.

Dans cet article, nous partageons avec vous une superbe recette pour préparer votre fromage frais à la maison très facilement et rendre tous vos amis jaloux.

Vous raffolez de fromage mais n’avez jamais eu le courage de tenter d’en préparer chez vous de peur de le rater ? Pas d’inquiétude, il n’y a rien de plus facile que de concocter votre fromage frais à la maison.

Voici une recette très facile qui fera de vous la star de l’apéro en utilisant seulement 3 ingrédients.

Pourquoi le fromage frais est bon pour vous

* Une vraie mine de protéines
Vous avez sous doute remarqué que les mordus de la musculation avaient tendance à consommer beaucoup de fromage frais, et ce n’est pas pour rien ! Les fromages frais contiennent jusqu’à 36% de protéines essentielles à l’organisme, à la reconstitution de nos cellules et à la production d’anticorps qui nous protègent contre les maladies.

* Une précieuse source de calcium
Si le lait est connu pour être riche en ce précieux minéral, le fromage frais excelle également de par sa teneur en calcium. En mangeant du fromage frais, vous protégez et renforcez non seulement vos os mais également vos dents.

* Un allié minceur
Les fromages frais sont très souvent recommandés par les diététiciens et nutritionnistes aux personnes souhaitant perdre quelques kilos car ils apportent de précieux nutriment à votre corps et vous procurent une sensation de satiété sans vous faire prendre de poids. De plus, son délicieux goût assouvit les fringales et vous évite tout écart.

* Un accompagnement versatile
Du petit déjeuner au dîner, en passant par le goûter et l’apéro, le fromage frais accompagne brillamment tous vos repas et peut être utilisé pour préparer une grande variété de plats exquis et riches en nutriments.

* Il est facile à concocter à la maison
Un grand avantage du fromage frais est que vous pouvez très facilement le concocter chez vous et obtenir à la fois la garantie d’un encas 100% naturel et la satisfaction d’avoir préparé votre propre fromage.

Les ingrédients :

  • Un litre de lait de brebis
  • Un yaourt nature bio sans sucre
  • 1 demi citron d’origine biologique.

Il existe également la version vegan de cette recette. Il vous suffit de remplacer le lait par un mélange de lait de coco et de lait d’amande et le yaourt par des capsules de probiotiques.

La préparation :

  1. Commencez par faire chauffer votre lait dans une casserole pendant 15 minutes sur feux doux sans pour autant le porter à ébullition
  2. Pendant que votre lait chauffe, pressez le jus d’un demi-citron à l’aide d’un presse agrume si vous en avez ou bien en utilisant une fourchette
  3. Retirez votre lait du feu lorsque les 15 minutes se seront écoulées et intégrez-y progressivement le yaourt nature et le jus de citron
  4. Mélangez pendant quelques secondes, puis laisser reposer votre mélange pendant au moins 3 heures
  5. Une fois les 3 heures écoulées, prenez votre gaze de coton hydrophile et pliez la plusieurs fois sur elle-même avant de la placer dans une casserole ou dans un récipient
  6. Filtrez votre mélange à l’aide de votre gaze de manière à ce que le petit-lait passe dans la casserole et qu’il n’y reste que la partie caillée. N’hésitez pas à bien presser pour que tout le lactosérum passe dans la casserole
  7. Placez votre gaze de coton contenant la partie caillée dans un autre récipient et mettez-le au frigo pendant au moins 30 minutes avec un poids dessus
  8. Sortez ensuite votre gaze de coton et ouvrez-la pour assaisonner votre fromage à l’aide de sel si vous le souhaitez, puis placez-le dans le moule de votre choix
  9. Remettez votre fromage au réfrigérateur dans son moule pendant encore 8 heures et le tour est joué !

Le fromage pourrait rendre aussi accro que la cigarette, l’alcool ou la drogue

Aimez-vous le fromage ? En France, le fromage fait partie intégrante des repas. Un morceau de chèvre, de comté, de camembert ou de bleu avec du bon pain et un verre de vin c’est tellement traditionnel ! Pourtant, selon une étude, le fromage rendrait accro !

Des études avaient prouvé que le fromage était bon pour la mémoire et même recommandé au petit-déjeuner… Mais est-ce que l’amour des Français pour les fromages serait en fait une addiction ? Selon une édude de l’Université du Michigan publiée dans la National Library of Medicine , le fromage, tout comme l’alcool, le tabac et les drogues dures, rendrait accro.

Leur étude a porté sur les habitudes alimentaires de 500 étudiants. Le plat n°1 consommé par ces derniers est la pizza, recouverte évidemment de fromage. La dépendance que créé le fromage vient en fait du processus de transformation de l’aliment.

Cela vaut pour tous. Plus un aliment va être gras et transformé, plus les chercheurs ont noté qu’il allait généré des comportements alimentaires addictifs. L’addiction alimentaire serait également selon l’étude un résultat de comportements inscrits dans nos gènes qui nous ferait aimer particulièrement les graisses d’origine animale.

Concernant le fromage, les scientifiques ont indiqué qu’il contient en plus de la caséine. Cette protéine libère au moment de la digestion des opiacés appelés casomorphines. Cameron Wells, un diététicien américain qui a participé à cette étude, a expliqué au Los Angeles Times :

« Les casomorphines jouent vraiment avec les récepteurs de la dopamine et déclenchent cet élément de dépendance. »

Tout ça c’est très intéressant, mais est-ce que cette addiction au fromage est dangereuse ? Non si la consommation se fait avec modération, notamment pour son impact sur le taux de cholestérol. À choisir, préférez également des fromages locaux, plutôt que ultra transformés.

Mini-crumbles de patates douces au Saint-Nectaire Laitier et noix de pécan

Les ingrédients :

  • 800 g de patates douces
  • 150 g de Saint-Nectaire Laitier
  • 100 g de farine
  • 80 g de beurre mou
  • 40 g de noix de pécan
  • 350 ml de bouillon de légumes
  • 1 oignon jaune
  • 1 gousse d’ail
  • Thym
  • Noix de pécan en décoration
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • Sel et Poivre

La préparation :

  1. Pré-chauffez le four à 180°C.
  2. Lavez et épluchez les patates douces.
  3. Coupez-les en cubes.
  4. Faites chauffer l’huile dans une casserole et faites revenir l’ail et l’oignon émincé.
  5. Ajoutez la patate douce et le thym. Faites revenir 3-4 minutes.
  6. Ajoutez le bouillon de légumes et assaisonnez.
  7. Laissez cuire 15 minutes à couvert.

Préparez le crumble :

  1. Écrasez grossièrement les noix de pécan.
  2. Dans un bol, mélangez la farine, le beurre, les noix de pécan. Salez et poivrez.
  3. Mélangez avec le bout des doigts pour en faire un sablage.
  4. Beurrez des petits ramequins.
  5. Répartissez la patate douce cuite dans les ramequins.
  6. Déposez des tranches de Saint-Nectaire Laitier dessus.
  7. Recouvrez de crumble.
  8. Enfournez pour 15 minutes à 180°C.
  9. Une fois cuis, parsemez de noix de pécan.

Rocamadour chaud au miel pimenté

Sur une tranche croustillante de pain au levain.
Pour se réchauffer le cœur, le corps et les oreilles, voici un petit fromage de chèvre passé au grill, ultra-simple et réconfortant.

Les ingrédients :

  • 3 petits rocamadours (ou autres petits chèvres)
  • 3 petites tranches de pain au levain
  • 1 grosse cuillère à soupe de miel liquide
  • 1 cuillère à café d’huile de sésame pimentée
  • 1 pincée de flocons de piment
  • Un peu de thym
  • Sel/poivre

 

Placer chaque petit fromage sur une tranche de pain, saupoudrer d’un peu de thym. Dans un ramequin, mélanger le miel avec l’huile pimentée, les flocons de piment, du sel et du poivre. Napper les fromages de ce mélange et passer sous le gril du four une dizaine de minutes jusqu’à ce que le fromage soit bien doré. Servir immédiatement.